dimanche 4 novembre 2007

Parterres d’Arles I (Arles, 29 octobre 2007)

parterre_darles

Par terre à Arles, des écritures. Signalétiques, plaques qui informent que l’éclairage du bâtiment là, en face de vous, a été réalisé avec le soutient du Rotary club, merci le Rotary club. Médaillons de cuivre discrets mais bien présents portant simplement les armes de la ville. Flèches peintes pour un marathon passé. Flèches et silhouettes pour un "quoi ?" à venir ou passé, on ne sait pas ; pas très clair.
Rarement vu, pour ne pas dire jamais, une ville aussi écrite au sol. Signalétique associative ou municipale, commémoration, spontanéité parfois comme pour ces citrons géants peints sur le bitume autour du théâtre antique.
Les plus remarquables de ces marques au sol sont des rectangles blancs contenant une flèche de couleur qui indique la direction à suivre pour rejoindre un des innombrables lieux ou monuments du patrimoine arlésien. Chaque époque de l’histoire a sa couleur. Bleue l’antique, verte la médiévale, rouge la Renaissance. Ici donc la médiévale. On ne lit plus tout à fait le mot « médiévale », un chewing-gum s’étant chargé de rendre l’inscription quelque peu byzantine. Grand soleil encore et toujours sur Arles.


Posté par olympe olivier à 16:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Parterres d’Arles I (Arles, 29 octobre 2007)

Nouveau commentaire